Maximiser l'épargne-études

Stratégies pour votre régime enregistré d'épargne-études (REEE)
  

Le coût des études postsecondaires ne cesse d’augmenter, et les parents avisés commencent à épargner tôt pour pouvoir financer cette dépense importante pour leurs enfants. Le régime enregistré d’épargne-études (REEE) est un programme d’épargne parrainé par le gouvernement, qui peut faciliter grandement l’atteinte des objectifs d’épargne-études. Le REEE permet de faire fructifier les placements à l’abri de l’impôt à l’intérieur du régime et de fractionner le revenu aux fins de l’impôt lorsque l’enfant commence à retirer des fonds pour ses études par la suite.

L’une des caractéristiques du REEE est la subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) qui peut bonifier les cotisations annuelles de 20 %, jusqu’à concurrence d’un maximum à vie de 7 200 $ par étudiant. Compte tenu des sommes consenties par le gouvernement fédéral, beaucoup de parents élaborent une stratégie visant à maximiser leurs cotisations annuelles et de recevoir la subvention maximale pendant la durée du régime.

Mais est-ce bien la façon la plus efficace d’épargner pour les études?

Composantes d'un programme d'épargne REEE

Un programme d’épargne REEE inclut trois principales composantes :

  1. Les cotisations, jusqu’à concurrence d’un maximum à vie de 50 000 $ par enfant;
  2. La SCEE qui correspond à 20 % des cotisations annuelles, jusqu’à concurrence de 500 $ par année; et
  3. La croissance accumulée par les placements du REEE au fil du temps.

Même si une cotisation annuelle de 2 500 $ permet de maximiser la SCEE de 500 $ pour une année donnée, le montant maximal de la SCEE sera atteint la 15e année, alors que le montant maximal de cotisation à vie n’aura pas été entièrement utilisé.

Différentes approches de l'épargne dans un REEE

Maximisation de la SCEE au cours des 15 premières années

Les parents cotisent un montant de 2 500 $ par année dans le REEE pendant 15 ans, et la SCEE maximale de 500 $ est ajoutée au compte annuellement jusqu’à ce que le maximum de 7 200 $ soit atteint la 15e année.

Régime à départ rapide : maximisation des cotisations à vie et de la SCEE

Les parents cotisent un montant de 16 500 $ la première année, puis de 2 500 $ pour les années 2 à 15 afin de maximiser la cotisation à vie de 50 000 $ et la SCEE de 7 200 $.

Régime surprovisionné : maximisation du montant de cotisation à vie la première année

S’ils en ont les moyens, les parents peuvent cotiser le montant maximum de 50 000 $ dès la première année. Le régime recevra une SCEE de 500 $ seulement pour cette première cotisation.

La puissance de la croissance composée

Il semble contre-intuitif de renoncer aux subventions fédérales disponibles dans le cadre du REEE; cependant, si des fonds sont disponibles dès les premières années du régime, il ne faut pas négliger la puissance de la croissance composée à l’intérieur d’un régime d’épargne à imposition reportée comme le REEE. Plus vous pouvez cotiser au régime plus tôt dans la période d'épargne, plus vous disposerez de fonds pour les études de votre enfant lorsqu'il sera prêt à entreprendre des études postsecondaires.

Contactez votre Conseiller pour vous aider à planifier l'avenir de votre enfant.